Jean-Pierre Pichette : un autre livre sur Germain Lemieux

Germain Lemieux sur le billochet. Confessions d’un passeur de mémoire.

L’ethnologue jésuite Germain Lemieux (1914-2008) refait le chemin qui l’a mené de sa Gaspésie natale, contrée maritime, au pays des mines de Sudbury. À travers son témoignage, recueilli par l’auteur pour la radio en 1995 et livré sur le ton de la confidence, l’octogénaire soupèse les aléas d’une carrière entreprise un demi-siècle plus tôt. Il balise son récit d’éléments inédits, notamment sur ses origines et sa formation, qui éclairent les dessous de l’oeuvre et révèlent les traits de sa personnalité. Volontaire, il a su tracer sa voie et développer une expertise originale en dépit de moyens limités et des contraintes de son état. Ce document à l’allure intime constitue une source féconde, autant pour la compréhension de l’Ontario français et de son histoire au XX e siècle que pour l’institution du patrimoine oral que l’ethnologie a incarnée presque seul avant les années 1980. En faisant le bilan de son activité incomparable, Germain Lemieux y mêle un peu de son testament intellectuel.

Presses de l’Université Laval, 2020

Jean-Pierre Pichette : un livre sur la danse

La danse de l’aîné célibataire ou la résistance des marges.

Parmi les rituels du mariage des Franco-Ontariens, la danse de l’aîné célibataire , garçon ou fille, demeure une sanction solidement enracinée, voire identitaire. Par l’examen minutieux des enquêtes de terrain commandées depuis 1999, l’auteur livre la première synthèse de cette tradition attestée dès 1826 au Québec. Les traces qu’il a mises à jour montrent que la pratique de ce rituel aurait été fort répandue en Amérique française, mais que son souvenir se serait érodé en France par où elle serait venue, et en Angleterre où elle vivait au temps de Shakespeare, comme aussi au Québec qui en aurait été le foyer de diffusion. Le paradoxe de la résistance des marges , figuré par le principe du limaçon , se dénoue avec un essai d’interprétation de la dynamique des traditions.

Presses de l’Université Laval, 2019

Ali Reguigui : un autre volume sur l’interdisciplinarité

Nouvelles perspectives sur l’interdisciplinarité / New Perspectives on Interdisciplinarity

Avec le progrès vertigineux qu’ont connu les recherches en matière d’intredisciplinarité, un champ nouveau commence à se dessiner qui mérite que l’on en suive les développements.

Les contributions présentées dans ce volume témoignent de la grande effervescence que connaît la recherche interdisciplinaire dans cette nouvelle ère. Les sujets traités vont de la conversion religieuses, au phénomène de précarité de l’emploi dans l’industrie minière, aux effets de l’inclusion de la littérature sur l’enseignement de l’anglais langue seconde (ou étrangère), à l’alliance entre les sciences sociales et le marché du travail et, enfin, à la conception d’une meilleure approche pour mener un projet de recherche participatif d’action communautaire.

Livre de Simon Laflamme : L’insistance sur les acteurs sociaux

Ce deuxième volume d’une encyclopédie philosophique, intitulée L’insistance sur les acteurs sociaux, se consacre aux théories qui, au XXe siècle, dans le champ des sciences humaines, se sont focalisées sur les individus, sur les acteurs sociaux. Le lecteur y trouvera celles d’auteurs associés à la psychologie (Alder, Klein, Piaget, Skinner…), à la philosophie (Husserl, Heidegger, Sartre, Deleuze, Derrida…) et même à la sociologie (Mead, Goffman, Touraine, Boudon…)

Livre de Simon Laflamme : L’autonomisation des sciences humaines

Ce premier volume d’une encyclopédie philosophique, intitulée L’autonomisation des sciences humaines, se concentre sur des théorie qui, à l’orée du XXe siècle, ont donné aux sciences humaines leur force et leur autonomie. Il présente des penseurs tels que sont Karl Marx, Herbert Spencer, Charles Sanders Peirce, Ferdinand de Saussure et Max Webber. Il se termine sur une comparaison entre ces classiques qui mettent en lumière ce qu’ils ont donné en héritage.

Publication de Michel Bock et Yves Frenette

Résistances, mobilisations et contestations, c’est le titre du nouveau livre que Michel Bock et Yves Frenette ont fait paraître, aux Presses de l’Université d’Ottawa, un ouvrage collectif sur l’histoire de l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO), le principal mouvement de représentation politique des Franco-Ontariens de 1910 à 2006.

Décès de Gaétan Gervais

C’est avec grande tristesse que la famille Gervais annonce le décès de Gaétan Gervais à Sudbury, le samedi 20 octobre 2018, à l’âge de 74 ans. Fils de feu Lionel et feue Claire (née Savage) Gervais. Frère bien-aimé de Denise Gervais-Taino (Lauri) et de Joanne Gervais (Marc Gaudreault), de Sudbury. Pré-décédé par son frère Bernard (Diane de Sudbury) et sa sœur Suzanne. Cher oncle de Louise Maltby (Greg) d’Acton, Yvon Lemieux (amie Heather) de Sudbury, Luc Lemieux (Kelly-Anne MacMillan-Lemieux) de Sarnia, Ginette Gervais-Black (David) de Val Thérèse et grand-oncle de Melissa, Sarah, Andrew et Mackenzie. Très-cher neveu d’Olga Beaulieu (Gabriel) d’Alban. Il est aussi regretté par la parenté, les amis, et toute la communauté franco-ontarienne. Gaétan était historien, militant, chercheur, écrivain, professeur, défenseur de la francophonie, et co-créateur du drapeau franco-ontarien. Il s’est dédié corps et âme à sa passion, soit sa communauté, pendant toute sa carrière.

Communication à l’Université de Poitiers

Lors de son récent séjour en Europe en novembre dernier, Jean-Pierre Pichette a présenté une communication au colloque « Sources du patrimoine oral francophone et chemins de connaissance » à l’Université de Poitiers : « Entre complainte et turelure. Le répertoire chansonnier d’un forestier québécois » (15 novembre 2018). Profitant de son passage, le Centre d’études du Québec et des francophonies d’Amérique du Nord l’a invité à présenter une conférence à la Sorbonne (Paris IV ; 12 novembre) ; cette conférence, intitulée « Trajectoires du patrimoine oral des Français d’Amérique. Dynamisme et résistance des marges », a aussi été donnée la semaine suivante (19 novembre) à l’Université de Liège dans le cadre d’un cours d’ethnologie.

 

Michel Bock reçoit une subvention du CRSH

Michel Bock  reçoit une subvention du CRSH pour son projet intitulé : Diversité, intégration et réconciliation : la conscience historique des mouvements de jeunesse francophones hors Québec devant le paradigme du postcolonialisme (1982 à aujourd’hui)

Marcel Bénéteau invité spécial

Les 22 et 23 septembre 2018, Marcel Bénéteau a été l’invité spécial au Rendez-vous à la paroisse Sainte-Anne de Détroit, événement annuel qui célèbre le patrimoine francophone de cette ville. Il s’est présenté sur scène pour parler du patrimoine oral de la région et pour chanter une sélection des chansons traditionnelles françaises qu’il a recueillies des deux côtés de la rivière Détroit.